""""Tribune libre - 16 Novembre 2011" " " "

Fermeture définitive de la halte-garderie, mise à l'écart de sa directrice (merci et bravo pour votre conduite, Madame, et tous nos vœux pour la suite de votre carrière à Marcoussis où vous venez d'être recrutée) ;
Manifestation du syndicat F.O. dénonçant la situation précaire de la moitié du personnel de la mairie de Linas : sur 118 agents, 52 sont en CDD renouvelés depuis des années ; travaux et accessibilité du « multi accueils » à la « Roue » ;
Donation d'une propriété de 150 O00 euros pour 1 euro symbolique à une association para municipale,
Ouverture à l'urbanisation dense du quartier de Guillerville, 178 logements aux lieux et places de propriétés expropriées ;
Des délibérations du Conseil sans document de présentation diffusé à tous les élus...

 

D'autres sujets ? Pèle mêle :

 

Reprise des travaux d'enfouissement de réseaux (c'est bien !),
Discrédit de notre Maire auprès de l'Association des Maires de l'Ile de France (donc de notre commune puisqu'il est censé nous représenter)
Le mot du Maire ambigu et volontairement imprécis des Linas actualités n° 162 et 163 sans droit de réponse possible au mépris de la loi du 27 février 2002 qui précise que « dans les communes de 3500 habitants et plus, lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d'information sur les réalisations et la gestion du Conseil Municipal, un espace est réservé à l'expression des conseillers n'appartenant pas à la majorité municipale ».
Non seulement cette loi n'est pas appliquée, mais en prime le groupe majoritaire se permet d'écrire également dans cette publication et bien sûr après réception de notre texte, histoire de respecter la démocratie.

Vous l'avez compris, il ne nous est pas possible de développer un sujet dans cette tribune ni même de répondre à des inexactitudes. C'est pourquoi nous avions diffusé une lettre ouverte au Maire en plein mois de juillet suite à son dernier édito : « vous faîtes état de malversations (financières) qui auraient été commises par une association d'opposition, sans rapport avec la nôtre, à la suite d'un recours concernant le centre ville...
Cet éditorial cultiverait-il, à dessein, dans l'esprit des lecteurs l'ambiguïté entre deux associations ?... Ni notre association, ni ses membres, ni les élus qui s'en revendiquent n'ont jamais eu recours aux pratiques dénoncées. Nous avons demandé d'en donner publiquement acte en mêmes places et caractères dans le prochain Linas Actualités.

Dans un soucis de démocratie, le Maire a refusé catégoriquement.

Pour tout ce qui précède, n'hésitez pas à contacter les conseillers de l'Avenir Ensemble :
Christian Lardière, Dominique Bangoura, Farouk Sidani, Mireille Bargain, Jean Chiquet

http://dysfonction.fr

Submit to FacebookSubmit to Twitter